Michel LÉVY-PROVENÇAL | Le Réseau des pirates, ce n'est qu'un premier pas !
Michel LÉVY-PROVENÇAL | Le Réseau des pirates, ce n'est qu'un premier pas !
Bienvenu sur le site de Michel LEVY-PROVENCAL. Entrepreneur, fondateur de TEDxParis, l'agence éditoriale BRIGHTNESS, le do-tank L'ECHAPPEE VOLEE, l'agence objets connectés Joshfire, le site d'info Rue89, dénicheur de talents et provocateur de changements.
TED, TEDxParis, Rue89, L'ECHAPPEE VOLEE, BRIGHTNESS, TEDx, TEDxFRANCE, TED Paris, TED France, Innovation, Singularity University, internet des objets, objets connectés.
2385
single,single-post,postid-2385,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-5.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

Le Réseau des pirates, ce n'est qu'un premier pas !

11 Mar Le Réseau des pirates, ce n'est qu'un premier pas !

Je ne vote pas et je n’ai pas de carte d’électeur pourtant, la Politique m’interresse et j’ai l’impression d’en faire depuis toujours. Depuis presque quinze ans que je « travaille avec Internet » à accompagner des révolutions. Des premiers projets français de commerce et de paiement en ligne, à la migration vers l’open source de l’administration française, en tentant depuis trois ans de révolutionner le journalisme sur le web, j’ai connu beaucoup d’echecs, mais j’ai gardé une conviction : nous vivons dans une époque où les intermédiaires institutionnels ou privés perdent de leur puissance (souvent axée sur le profit et non la qualité, le bien commun, la création, l’innovation) et où les individus reprennent leur rôle, leur responsabilité et leurs droits dans notre société. Et Internet est un excellent outil pour cela. Mais pas seulement un outil…

Internet c’est aussi une Culture. Je veux parler de La Culture Libre, de ce que j’ai aussi appelé la « freelosophy » dans un précédent billet. Et cette Culture peut inspirer la Politique. Ces deux derniers mois, nous avons longuement échangé sur cette idée avec plusieurs personnes venant d’horizons divers, sur le web, dans des « barcamp », au café… Tous avaient un point commun : l’esprit, la Culture Libre. Nos conversations avec Fabrice Epelboin, Arnaud Dassier, Benoit Thieulin, Nicolas Voisin, Olivier Maurel, Damien Douani, Quitterie Delmas, Mickaël Rémond, Maurice Ronai,… ont achevé de me convaincre que nous vivions l’émergence d’un nouveau courant politique, comportant de nouvelles règles d’organisation (en réseau et non centralisé), une idéologie nouvelle (alliant liberté et partage sans que ces deux valeurs ne se contredisent), de nouveaux clivages balayant nos anciens modèles droite-gauche… Nos discussions ont débouché sur la création du « réseau des pirates » et le lancement du « pacte pour les libertés numériques ».

Pour moi le réseau des pirates et le pacte pour les libertés numériques ne sont qu’un premier pas.  Je rêve d’une Politique qui s’inspire de la Culture Libre. Je rêve de voir un jour des hommes politiques prendre en considération cette culture qui a permis les avancées technologiques les plus importantes de notre génération. Internet en est le produit et lui donne une indiscutable crédibilité professionnelle et économique. Le mouvement Open Source est aussi un produit de cette culture. Ces deux exemples ont créés des richesses technologiques, économiques et culturelles indiscutables en seulement une décénie. C’est pour cela qu’il est temps qu’elle s’applique à d’autres champs, particulièrement aujourd’hui où nous vivons la plus grave crise économique depuis 1929.

La Culture Libre apporte des réponses à des questions trés concrètes, comme la santé et l’assurance maladie. Les directives sur les brevets empêchent la recherche d’avancer. Aujourd’hui en France un médicament peut devenir générique au bout de 20 ans d’exploitation. Pendant ces vingt ans, la molécule reste le secret des groupes pharmaceutiques. Si depuis plusieurs années nous avions déjà décidé de libérer les secrets soigneusement protégés par les groupes pharmaceutiques (groupes qui bénéficient de larges subventions publiques pour leur R&D), on aurait pu diminuer la période d’exclusivité à 5 ou 7 ans et permettre ainsi de soigner beaucoup plus de malades à bas cout et d’accélérer la recherche.

La Culture Libre apporte des solutions pour l’emploi et l’éducation. Aujourd’hui c’est l’emploi qui est la première victime de la crise. Or l’usage et la construction d’Internet sont des activités génératrices d’énormément d’emploi. Ce n’est pas un hasard si le plan de relance d’Obama met Internet dans ses priorités pour l’économie et pour l’emploi. Il y a encore beaucoup à faire en France autour d’Internet : infrastructure, services, recherche, éducation,… Les logiciels libres, wikipedia, le projet OLPC sont des exemples indiscutables de l’éfficacité de la Culture Libre en matière d’éducation.

Mais à chaque moment son combat… Aujourd’hui ce sont nos libertés individuelles qui sont les plus en dangers et sans elles rien d’autre ne sera possible! Le projet de loi « Création et Internet » qui va être voté à l’Assemblée Nationale met en péril nos libertés et enraye toutes les évolutions, les avancées, les richesses que peut nous apporter la Culture Libre. Nous sommes des millions à penser qu’elle est un bienfait et non un danger pour nos sociétés, mais aujourd’hui nous sommes identifiés comme des pirates. Prenons donc acte! Parceque la défense de nos libertés numériques n’est qu’un premier combat mais qu’il est indispensable, j’ai signé le pacte et j’ai adhéré au réseau des pirates : « je suis l’un d’entres eux, je suis un pirate ! »
Tags:
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

wordpress visitor counter