Michel LÉVY-PROVENÇAL | Objectif 2030
Michel LÉVY-PROVENÇAL | Objectif 2030
Bienvenu sur le site de Michel LEVY-PROVENCAL. Entrepreneur, fondateur de TEDxParis, l'agence éditoriale BRIGHTNESS, le do-tank L'ECHAPPEE VOLEE, l'agence objets connectés Joshfire, le site d'info Rue89, dénicheur de talents et provocateur de changements.
TED, TEDxParis, Rue89, L'ECHAPPEE VOLEE, BRIGHTNESS, TEDx, TEDxFRANCE, TED Paris, TED France, Innovation, Singularity University, internet des objets, objets connectés.
16923
single,single-post,postid-16923,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-5.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
2030

18 Mar Objectif 2030

Entre aujourd’hui et 2030, nous allons vivre une révolution technologique, économique, sociale et politique exceptionnelle. Cette transformation sera bien plus radicale que celle des trente dernières années. La croissance exponentielle des avancées dans le domaine des nanotechnologies, biotechnologies, de l’informatique et des sciences cognitives (ce que l’on nomme les NBIC) offre des opportunités inédites dans l’histoire de l’humanité.

Tous les domaines d’activités qui utilisent l’information et le numérique seront profondément transformés. Nous allons inventer de nouveaux modes de consommation d’énergie, de nouvelles méthodes de production de ressources (eau et nourriture), de nouveaux protocoles de soins et d’allongement de l’espérance de vie. La configuration de nos villes va changer. Les modèles d’éducation, le rapport au travail, aux loisirs, à la vie en communauté vont être bouleversés. Bref, notre époque bruit de la même inventivité, des mêmes aspirations d’émancipation et de progrès qu’à l’époque de la Renaissance. Dans le même temps, d’après une étude de l’université d’Oxford, 47 % des emplois en col blanc pourraient être remplacés par de l’intelligence artificielle d’ici à dix ans. Quelque 2 milliards d’emplois seraient menacés par la croissance des technologies de l’information ! Simultanément, la numérisation de nos sociétés engendre une cybercriminalité de masse, évaluée à 400 milliards de dollars par an.

Face à ces phénomènes, positifs ou négatifs, quels choix ferons-nous ? Seuls les acteurs au coeur de l’économie de l’information sont aujourd’hui partie prenante de ces mouvements. Aussi, il est urgent de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux qui nous font face. Car ignorer encore longtemps cette transformation unique dans l’histoire de l’humanité mènera à l’affrontement entre le conservatisme de ceux qui joueront sur les peurs et le scientisme effréné des acteurs économiques sans scrupules qui ont compris l’ampleur de la situation.

Chronique mensuelle publiée dans les Echos le 17 mars 2015.

 

1Comment
  • Stanislas Segard
    Posted at 09:12h, 18 mars

    Toujours aussi inspirant. Gardons les yeux et l'esprit ouvert

wordpress visitor counter