Michel LÉVY-PROVENÇAL | Michel LEVY-PROVENCAL
Michel LÉVY-PROVENÇAL | Michel LEVY-PROVENCAL
Bienvenu sur le site de Michel LEVY-PROVENCAL. Entrepreneur, fondateur de TEDxParis, l'agence éditoriale BRIGHTNESS, le do-tank L'ECHAPPEE VOLEE, l'agence objets connectés Joshfire, le site d'info Rue89, dénicheur de talents et provocateur de changements.
TED, TEDxParis, Rue89, L'ECHAPPEE VOLEE, BRIGHTNESS, TEDx, TEDxFRANCE, TED Paris, TED France, Innovation, Singularity University, internet des objets, objets connectés.
1
archive,paged,author,author-michel,author-1,paged-25,author-paged-25,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-5.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Author: Michel LEVY-PROVENCAL

20 Sep Jonah Peretti : "Utiliser la folie des internautes…"

Crédit photo: cameron

Un nouveau feed back de la Web2.0 expo où j’ai assisté à la keynote de Jonah Peretti, considéré par la presse comme l’un des dix visionnaires américains contemporains. Jonah Peretti est un spécialiste du Marketing viral. Il est cofondateur du Huffington Post et de BuzzFeed. Consultant pour Sony Pictures, Proctor & Gamble, Nike, BlackPeopleLoveUs.com, FundRace.org… Il ets diplômé du MIT Media Lab (je vous conseille la lecture de "Viral Marketing for the Real World", sa plus récente publication).

Son intervention est l’une des plus marquantes de cet épisode Web2.0 Expo. J’en ai retenu quelques phrases clés  que je vous livre en vrac. (la présentation n’est malheureusement pas encore disponible en ligne, mais il a promis de la diffuser rapidement…).

 

Un buzz est par essence : "non predictible". 

La viralité se crée sur des contenus simples.

Plus c’est compliqué moins c’est viral. 

Le Web2.0 sert au buzz, pas au contenu. 

Il y a deux stratégies possibles pour lancer une campagne virale : multiplier les seeds (les graines, les rampes de lancement), ou procéder par essai / erreur. 

Il faut utiliser la folie des internautes pour buzzer : le narcissisme et les troubles obsessionnels compulsifs !

La qualité ne compte pas dans le buzz!

Read More

19 Sep Whispers from Web2.0 expo

Crédit photo: Darwin Bell

Voici quelques phrases volées aux intervenants de la Web 2.0 expo de NYC que je suis depuis quatre jours maintenant.

Don’t think you can own communities.

Think distributed.

Don’t wait people to come to you, go to them.

Mass market is dead. Long live to mass of niches.

Inverse processus: trust the people -> Listen!

Make mistakes well.

Life is a beta. 

Be honest.

Be transparent.

Collaborate.

Don’t be evil.

Encourage, enable, and protect innovation.

Simplify Simplify Simplify!

Do what you do the best and link to the rest.

Content is not king / context is king. 

Content is not a product it’s a process…

 

PS: Je reviendrai poster un compte rendu plus complet rapidement….

Read More

30 Août Robert Cailliau, co-inventeur du World Wide Web

Je vous conseille vivement l’écoute de l’emission enregistrée par Philippe Couve de RFI, qui est allé rencontrer en Suisse, l’un des co-inventeurs du web (Robert Cailliau). Je note avec admiration la réplique du même Robert Cailliau, lorsque Philippe l’interroge à propos de son statut de non-milliardaire. Il faut rappeler que le 30 avril 1993 le CERN décide de mettre en domaine public tout son savoir sur le World Wide Web

Philippe Couve:  "C’est là que vous avez décidé que le web ne ferait pas de vous des millionaires" 🙂

Robert Cailliau: "C’est toujours la même question, la même question! Si on n’avait pas fait ca le web n’aurait pas eu l’essor qu’il a. Si il n’avait pas eu l’essor qu’il a eu, nous n’aurions pas été millionaires non plus. Donc de toute façon, il fallait mieux faire ce que nous avons fait" ! La suite dans l’Atelier des media

A lire….

Read More

30 Août Apture ou quand tout le web devient Wiki!

Nous ne cessons de parler d’agrégateur éditorialisé ces derniers temps… C’est un sujet qui m’est cher (cf Zutopik)…. A ce propos, une startup américaine est en train de révolutionner les usages. J’ai bien dit révolutionner… Le petit génie s’appelle Apture!

Apture est une plateforme d’édition collaborative qui est capable de transformer tout ce qui ressemble à une page HTML en une compilation de contenus riches et multimédias… Rien que ça !

C’est une plateforme de services proposée à tous : chacun peut s’inscrire et devenir editeur de sites existants si ces derniers ont accepté de jouer le jeu "Apture"… C’est de l’édition. Car cela permet à chacun d’enrichir, et donc de modifier le contenu de pages web qu’il consulte. C’est collaboratif. Car plusieurs personnes peuvent intervenir sur le même contenu pour l’enrichir. C’est une révolution, car en proposant ce service, Apture accroit de façon prodigieuse de modification et de maillage entre sites internet. Si tout le monde accepte Apture sur son site, Internet devient un wiki planétaire!

Sur ces bons mots, je ne peux que poser la première pière et vous inviter à devenir éditeur de mikiane.com

Mode d’emploi:

  • Pour cela il suffit de s’inscrire sur Apture.com.
  • Pour le moment, je teste la plateforme, en conséquence, pour devenir éditeur, il suffit de me laisser un petit message et je vous ouvre les droits d’accés…
  • Ensuite revenez sur mikiane.com et tapez sur la lettre "e" de votre clavier!
  • Une petite boite en haut à gauche s’affiche et vous pouvez commencer à éditer et enrichir les pages du site…

Magique non? 😀

Read More

29 Août Le retour du tronçonneur…

 
Résurrection du tronçonneur de blogs aprés son exécution du début d’été! Décidément le type est bon dans l’introspection et la vanne. Il doit s’arreter là et surtout pas essayer de se lancer dans des combats perdus d’avance. (Cette affaire de contre-blogosphère était une mauvaise idée… )
 
Pour le plaisir, voici un petit extrait de son dernier billet, une perle :

La blogosphère n’est pas une fenêtre ouverte sur le monde mais un jeu virtuel pour citadins rongés par l’ennui et l’oubli.

Il est faux de dire que cet improbable faisceau de sites offre des trésors d’informations, des communautés riches et variées. Certes il rassemble énormément d’écrits, souvent de piètre qualité, mais il génère aussi très peu d’efforts de lectures et de fidélité, notamment du fait de son format bâtard et volatile.

Même avec toute la bonne volonté du monde, le débutant non averti se perdra immanquablement dans cette république bananière dirigée par quelques dizaines de techno-primates illégitimes. Au mieux, il sourira devant tant d’inépties et passera son chemin. Au pire, il se prendra à ce jeu addictif qui émoustille les égos et dégrade les idées…

Read More

28 Août Du journalisme d’investigation financé … par vous !

Le professeur Jay Rosen l’a annoncé hier soir, en deux mois seulement, les petits gars de spot.us ont réussi à réunir par deux fois les 2.500 $ nécessaires pour faire bosser full-time un journaliste.
https://i1.wp.com/graphics8.nytimes.com/images/2008/08/24/weekinreview/kershaw-190.jpg?w=1060
La première enquête ainsi “crowd financée” sera publiée d’ici peu, comme l’a constaté le New York Times, et une deuxième va donc pouvoir être mise en route. Elle portera sur le fact-checking des publicités politiques qui seront diffusées à San Francisco à l’occasion des prochaines élections.
En moyenne, 74 donateurs ont versé chacun 33 $ et il ne manque déjà plus que 120 $ pour que la troisième enquête (consacrée aux rejets toxiques de la production de ciment dans la Baie de San Francisco)
Tout ça simplement grâce à un wiki, un blog et des outils sociaux (Twitter et Facebook) …
On en a fait du chemin depuis Bayosphere !
(NB: Jeff Mignon a lancé sur MediaChroniques un appel pour tenter le même genre d’expérience, en français cette fois)

Read More

27 Août "Que sont les Podcasts devenus ?" : une affaire de droits et de sous…

crédit photo: zoomar

Sur le blog de Guillaume Frat Weetabix s’interroge :


Il n’est plus rare de trouver de la video sur des sites internet et notamment sur des blogs… Cependant, l’esprit qui habitait les premiers podcast a semble-t-il disparu. (…)
Il était facile pour moi, et pour d’autres, de récupérer une video et de la "consommer" à un moment libre de la journée sans avoir à me trouver devant un écran d’ordinateur. J’ai un peu de difficulté à rester immobile devant mon PC à regarder une video, si bonne soit elle."

Il y a, me semble-t-il, au moins deux raisons à la baisse progressive de l’usage  des podcasts et vidcasts.

Les droits / le copyright:

Un podcast est un media téléchargé. Et de ce fait, lorsque le contenu se retrouve sur le disque dur des utilisateurs, des problèmes de copyright complexes se posent  (pas de DRM, possibilité de copie, de modification de redistribution…) Les problèmes se posent moins pour les videos ou les fichiers audio diffusés dans un player sur un site. Les internautes avertis sont toujours capable de récupérer les contenus mais  c’est déja plus compliqué… Dailymotion et Youtube ont probablement  abandonné les fonctions de publication de podcast pour cette raison.

Le cout / la bande passante:

Lorsqu’on s’abonne à un podcast le système télécharge les contenus tout seul, sans notre intervention. Cela veut dire que d’énormes quantités  d’informations (les plus gourmandes en bande passante, car on parle ici d’audio et de video), circulent à l’insu de l’internaute entre les sites medias et son PC. Ceci à un cout monumentale pour le media en question. D’où la tendance qu’ont les sites internet à diminuer le nombre de podcasts (les plateformes gratuites comme Youtube ou Dailymotion ayant arreté de proposer ces fonctionnalité dans leur version standard).

Read More
wordpress visitor counter